CELEBRATION DU CENTENAIRE DU COLLEGE DE BATNA ACTUEL LYCEE DES FRERES LAMRANI

np24-660x440-960x540.jpg

Le Collège de Batna, actuel Lycée des frères Lamrani, inauguré par le colonisateur en 1913 a été le théâtre d’une cérémonie de célébration de son centenaire le Samedi 28 Décembre 2013 à l’initiative de l’Association des Anciens Elèves du Collège de Batna, en collaboration avec la Direction de l’Education et la Direction de l’établissement. A cette occasion rehaussée par la présence des Autorités Locales , la Famille de l’Education , les représentants locaux de la Presse et de Radio- Batna, ainsi que de nombreux élèves de l’établissement , MR GUETTALA BOUBAKER, Président de l’Association a rappelé le Rôle éminemment positif de cet établissement déclarée a trois reprises  » Meilleur Collège de France  » par ses résultats mais surtout creuset d’où sont sortis de nombreux cadres supérieurs de l’Algérie Indépendante . ( un Premier Ministre , de nombreux ministres, des généraux de l’Armée Nationale Populaire , des médecins éminents ayant grandement contribué à la Recherche Médicale Nationale , des Universitaires de hauts niveau à l’exemple de feu TOURI RACHID , éminent mathématicien , Doyen de la Faculté des Sciences puis Recteur de l’Université d’Alger pour terminer Représentant de l’Algérie l’UNESCO, et de nombreux autres cadres supérieurs de l’Etat et du Secteur Privé ) .
C’est justement la transmission du flambeau de la formation de hauts niveau a même de permettre à notre pays par la maitrise des technologies de pointe de se hisser au niveau des pays émergents qui constitue l’axe fondamentale de l’activité de l’Association des Anciens Elèves du Collège de Batna . Par son action énergique et sa persévérance, elle a réussi a attirer l’attention de la Wilaya et du Ministère de l’Education sur l’Etablissement un temps rabaissé au rang de CEM et tombé en ruines, sur la nécessité d’une action de réhabilitation et de rénovation en vue d’en faire un ‘’ Pole d’excellence ‘’, Compte tenu de son passé prestigieux.
Ce passé transparait notamment pendant la période coloniale :
D’une part par l’action exemplaire des élèves nécessiteux , “ enfants
d’indigènes pour la plupart démunis et qui n’ont pas démérité sachant se hisser aux premières places devant les enfants repus de la caste européenne du 1er Collège détenteurs de la suprématie politique, économique et sociale
D’autre part et pendant la guerre d’independance ces mêmes élèves ont
répondu à l’appel du “ devoir national “ en vue de participer à la libération de la patrie par l’observation de la grève illimitée des cours du 19 Mai 1956 en vue de rejoindre les combattants de la liberté dans les maquis “ un diplôme de plus ne fera pas de nous de meilleurs cadavres “ .
Aujourd’hui l’établissement ayant été rénové et porté à la dignité de “ Lycée érigé en pole d’excellence “ pour la matière des mathématiques pour laquelle les jeunes de l’Aurès et notamment ceux provenant des hauteurs de la montagne de l’Aurès semblent avoir des prédispositions avérés , il ne leur reste plus qu’à suivre l’exemple hautement significatif de leurs ainés et porter haut le flambeau de l’Algérie Nouvelle et prospère telle que la voulaient MUSTAPHA BENBOULAID , SI EL- HOUES, AMIROUCHE, LARBI BEN M’HIDI , ABANE RAMDANE et tous nos valeureux Chouhadas
Souhaitons leur bon courage.
BELDI LAKHDAR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *