Batnéen par procuration !

LAPC_de_Batna.jpg

Est-il écrit quelque part que BATNA est vouée d’être pénétrée par des intrus « importés » par leurs fonctions ? Plus que cela lorsque des « substitués » se mettent à discourir et géré aux lieux et places de ceux à qui cela incombe , on est en droit d’attirer l’attention quant à la déchéance de la notion de l’état !
Ce n’est pas parce que notre génération appartient à ce que nous osons aujourd’hui qualifier de « cocus politiques » que nous acceptons tout en faisant semblant d’être ailleurs.
Il y a des moments où justement ceux habitués à cueillir le fruit de votre travail prennent conscience que nous ne sommes ni dupes ni inconscients. L’arnaque s’est installée dans nos murs avec notre aide en plus, mais le moment est venu de dire stop les gars ! Un peu de décence . Quand ce nouveau débarqué de responsable ose affirmer que la commémoration du cinquantenaire a couté cher à son ministère, il devrait ravaler sa salive et être sûr que RIEN absolument RIEN n’est assez cher face aux sacrifices multiples consentis par une région qui est l’âme même du pays et son histoire. Ce Monsieur devrait inclure dans ses connaissances s’il en possède d’ailleurs que les AURES n’ont pas qu’une seule date à faire valoir dans notre région et que l’on veut faire passer pour être le nombril même de la révolution ! A l’heure où aux USA on en est à NATUROPOLIS, cette révolution verte chez nous chaque région y met du sien pour nous enlever cette partie de l’histoire en voulant s’autoproclamer comme étant le messie tant attendu. Chacun se met à s’immiscer dans les affaires des autres en délaissant la tâche pour laquelle il est rémunérée . Il faut criminaliser ces énergumènes que nous taxerons de « hadj Dallalou » un grabataire dont l’âge est presque équivalent à celui de Noé et qui se retrouve porte parole du ministère de l’éducation ! Et ses similaires sont nombreux…
a-t-on vu au moins une fois notre » crème » d’intellectuels (surtout autoproclamés) s’introduire dans un débat national porteur de par leurs écrits ? Mis à part l’invective, les insultes et l’inquisition et même cet « à plat ventrisme » calculé ? Que l’on nous prouve le contraire.
Certains se mettent à prendre Khenchela comme référence par rapport à Batna, ce qui est une extrême impolitesse et un manque d’égards envers ceux qui se sont investis dans l’essence même des infrastructures de bases érigées du temps de 9 dollars le baril.
Ce qui est sur que ce genre « d’amis »tourneront casaque sans remords en gardant une photocopie légalisée du soutien infidèle dès la première semonce annonçant de nouvelles joutes pour une nouvelle ère.
Le tablier n’est pas la réforme structurante et la vraie préoccupation du développement qualitatif de l’école algérienne.
La ceinture de sécurité n’est pas la sécurité routière.
La santé du président n’est point la pérennité de l’état, souvenons nous du slogan : «  un état qui ne disparait pas à la disparition de l’homme ».
Batna a vu défilé des walis qui ont marqué de leurs empreintes leurs passages respectifs.
Comme il y ‘a ceux qui sont passés inaperçus, mieux encore qui ont fait que la wilaya rejoigne la préhistoire de par sa stagnation et qui a fait naitre la situation d’émeutes de juin 2001.
D’ailleurs leur nombre s’est réduit face à cette force de discernement qu’ils ont en face.
La rumeur est aussi l’arme utilisée ,justement, par cette même catégorie de gens qui veulent devenir les détenteurs du centre de décisions pour faire la pluie et le beau temps. Cela ne marchera jamais ,pour la simple raison que M.ABDELKADER OUALI a dit un jour «  doro jawi ibakhar Batna »…d’autant plus que se mettre en porte à faux avec la région porte malheur aux mauvaises foi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *